Bioniche Life Sciences Inc. 25 Years
Contact Us Careers English
Home Newsroom
In the News

16 septembre 2014
Bioniche dépose un prospectus définitif pour un placement de titres

22 août 2014
Bioniche Life Sciences publie les modalités de l'opération de financement de 5 millions de dollars et de l'utilisation du produit

Investors

Vérifier les derniers cours de la bourse

Tous les prix sont au moins quinze minutes en retard.
Source: TSX Inc.


Newsroom

Une Seule Santé

Bioniche donne un exposé sur son vaccin bovin contre E. coli O157:H7 à l'occasion d'un congrès international de microbiologie médicale en Serbie

17/06/08

BELLEVILLE, ON, le 17 juin /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie, a donné un exposé sur son vaccin bovin contre E. coli O157:H7 à l'occasion de Mikromed 2008, 6e congrès de microbiologie médicale, qui s'est tenu à Belgrade, en Serbie, la fin de semaine dernière. La présentation a été donnée par le Dr Dragan Rogan, vice-président, recherche et développement, Bioniche Animal Health.

BELLEVILLE, ON, le 17 juin /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie, a donné un exposé sur son vaccin bovin contre E. coli O157:H7 à l'occasion de Mikromed 2008, 6e congrès de microbiologie médicale, qui s'est tenu à Belgrade, en Serbie, la fin de semaine dernière. La présentation a été donnée par le Dr Dragan Rogan, vice-président, recherche et développement, Bioniche Animal Health.

Dans son exposé, le Dr Rogan a fait une synthèse de plusieurs études menées sur le vaccin de Bioniche au cours des cinq dernières années, lesquelles ont porté sur plus de 30 000 bovins. Il a été déterminé qu'environ 60 % des bovins présentent une prévalence d'E. coli O157:H7 de plus de 20 % pendant l'été, et que seulement 10 % d'entre eux manifestent cette prévalence au cours de la saison froide. Or, les résultats d'études menées sur le vaccin contre E. coli O157:H7 de Bioniche indiquent qu'en vaccinant les bovins engraissés pendant l'été, le taux d'excrétion du micro-organisme pourrait avoisiner celui observé pendant l'hiver. "Ces données confirment le bien-fondé de la vaccination comme moyen utile de prévenir les infections à E. coli O157:H7 avant l'abattage", a déclaré le Dr Rogan. "La vaccination de tout un parc d'engraissement aura une incidence marquée sur le cycle d'infection à E. coli observé dans le parc en question. De plus, au fil du temps, la vaccination pourrait alléger le fardeau environnemental rattaché à la succession des cycles et les réinfections qui s'ensuivent."

Des rappels d'aliments pour motif de contamination par E. coli O157:H7 continuent de se produire, ceux-ci touchant le boeuf, les produits agricoles et les plats cuisinés. Les interventions sur place visant à réduire la dispersion d'E. coli O157:H7 par le bétail, comme la vaccination, peuvent permettre de réduire les risques de contamination des aliments et de l'eau et, par le fait même, de maladies et de décès chez l'humain.

Près de 100 000 cas d'infection humaine par le micro-organisme E. coli O157:H7 sont signalés chaque année en Amérique du Nord. De 2 % à 7 % des personnes infectées développent le syndrome hémolytique et urémique (SHU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale (lors de récentes éclosions, cette proportion a grimpé jusqu'à 16 %). Cinq pour cent des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique en meurent, dont beaucoup d'enfants et de personnes âgées, chez qui les reins sont plus sensibles aux lésions.

Outre la consommation d'eau et d'aliments contaminés, l'infection par E. coli O157:H7 peut se produire dans le cadre de la visite d'expositions d'animaux. Les zoos pour enfants, les foires et les expositions agricoles fournissent de nombreuses voies de transmission d'E. coli. Bien que le contact direct avec un animal soit la voie la plus évidente, le contact avec des produits contaminés (p. ex., bran de scie, copeaux, chaussures ou vêtements souillés) peut également provoquer une infection humaine.

Le vaccin bovin contre E. coli O157:H7 sera fabriqué dans les installations de production de Bioniche, à Belleville (Ontario). Des travaux d'agrandissement d'une durée de deux ans et d'une valeur de 25 M$ sont en cours dans ces installations, lesquels ont reçu le soutien du gouvernement de l'Ontario et du gouvernement canadien. L'approvisionnement en vaccins sera limité pendant ces travaux.

Le vaccin bovin contre E. coli O157:H7

En septembre 2007, ce vaccin a obtenu une reconnaissance internationale avec le prix "Animal Pharm Industry Excellence" à titre de meilleur nouveau produit vétérinaire pour le bétail. Il a été mis au point dans le cadre d'une alliance stratégique formée en 2000 entre l'Université de la Colombie-Britannique, l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et Bioniche, qui détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le vaccin empêche la bactérie E. coli O157:H7 de se fixer aux intestins, réduisant sa prolifération dans l'organisme de l'animal et, ainsi, la quantité de bactéries dispersées dans l'environnement avec le fumier. Au cours des cinq dernières années, plus de 30 000 bovins ont été vaccinés dans le cadre de tests cliniques.

Bioniche Life Sciences Inc.

Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 200 personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine, santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale et humaine. Bioniche a été nommée l'une des 10 plus importantes entreprises des sciences de la vie au Canada en 2008. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.Bioniche.com.

Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques en temps opportun, la création d'alliances commerciales, l'incidence des produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits, le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

Renseignements:

Jennifer Shea, directrice des communications d'entreprise et des relations avec les investisseurs et le gouvernement,

Bioniche Life Sciences Inc.

Telephone: (613) 966-8058

Cell: (613) 391-2097

Jennifer.Shea@Bioniche.com

###


Retour

Categories:
Tous les communiqués
Communiqués archivés
Santé animale
Communiqués de presse de toute la compagnie
Finances
Santé humaine
Une Seule Santé

Droit d'auteur 2004, Bioniche Life Sciences Inc. Tous droits réservés
Mentions légales  |  Politique de confidentialité